Le microbiote vaginal ~ lecture

Bonjour à vous,Dans le prolongement de ma quête d’informations sur les divers sujets autour de la femme allant de la jeune fille à la femme enceinte, je suis tombée sur ce bouquin lors d’une virée à Paris. Le microbiote vaginal – la révolution rose du Dr Jean-Marc Bohbot des éditions Marabout et datant de janvier 2018, c’est-à-dire tout récent. Tout d’abord c’est son titre qui m’interpelle. En cours de naturo’, on nous parle qu’à s’y tous les jours du microbiote…pas vaginal mais intestinal.Qui d’entre nous connaît la composition de son vagin, franchement ? C’est tellement peu courant d’entendre parler de ça. Je ne sais même pas si un gynécologue en parle souvent avec ses patientes (enfin il doit bien y en avoir !). Bah oui, parce que c’est fréquent pour une femme d’avoir une mycose, une cystite, etc…Mais qui connaît la cause de se dysfonctionnement ? Qui nous l’explique ?En aucun cas, je vais vous expliquer ce qui se trouve dans votre vagin, car premièrement le vagin de chacune d’entre nous est différent et que deuxième je ne suis pas du tout qualifiée pour cela. »L’intériorité & l’extériorité sont constitutives de la sexualité des femmes et des hommes. Ce qui est en jeu chez les hommes, c’est l’obsession d’être à la hauteur, capable, réellement viril. Ils sont dans l’évaluation permanente, consciente ou inconsciente, sexuelle ou pas. Et cela tient à une « matérialité » capitale, à une évidence naturelle : ils ont un sexe externe, visible, éloquent, un sexe qui résume leurs émotions, bien intégré dan leur schéma corporel et mental. Ca va, ils bandent, ça ne va pas, ils débandent. Ils sont à nu. Depuis tout-petits, ils ont dû accepter le regard des autres garçons, se sont mesurés à eux, comparés, observés. Chez les hommes, « tout » se voit, il est donc vital de masquer les affects pour mieux se protéger. »

La composition du vagin

«  85 à 90% de la flore résidente est composée de lactobacilles. Le reste est constitué majoritairement de bactéries qui se développent à l’abri de l’air : Gardnerella vaginalis, Atopobium vaginae, Prevotella. On trouve également des bactéries aérobies (qui se développent grâce à l’air) comme des staphylocoques ou des entérobactéries, des champignons du type Candida.Il existe 4 grandes variétés de « bons lactobacilles » :

  • Le lactobacillus crispatus est le marqueur de bonne santé vaginale. Il est utile en cas de vaginose bactérienne, candidose & pour la femme ménopausée ( il réduit la sécheresse vaginale et l’atrophie de la muqueuse vaginale). C’est la souche la plus fréquemment retrouvée dans le vagin d’une femme saine.
  • Le lactobacillus gasseri facilite l’élimination du papillomavirus. Cette variété inhibe également l’action du virus de l’herpès génital.
  • Le lactobacillus rhamnosus , c’est la souche stable et facile à produire. Excellente activité anti-Candida albicans donc utile en cas de mycoses récidivantes.
  • Le lactobacillus plantarum n’est pas très fréquent dans le vagin des femmes saines mais il produit de l’acide lactique et a un fort pouvoir sur les cellules vaginales, action anti-Candida & anti-bactérienne. »

Vous l’aurez compris, les lactobacilles sont des bactéries protectrices de votre microbiote vaginal. Leur principal travail consiste à transformer le glycogène en acide lactique (= le sucre sécrété par les cellules vaginales).

Pourquoi parle-t-on de microbiote ?

A l’époque, les bactéries étaient classées dans le règne végétal d’où l’appellation de flore vaginale. Mais aujourd’hui, elles ont leur propre règne, voilà pourquoi on parle de microbiote vaginal.

Facteur de déséquilibre du micrbiote

 » Le tabac, est un facteur de déséquilibre souvent trop méconnu. Le risque de développer une vaginose bactérienne est multipliée par 2 chez une femme fumeuse et pratiquement par 3 chez les plus jeunes. On retrouve des dérivés de la nicotine jusqu’au niveau du vagin des fumeuses. Ce substances sont de véritables poisons pour les cellules, qu’elles « asphyxient », avec pour conséquence une diminution de la qualité du métabolisme cellulaire. Les fumeuses ont un taux plus faible d’œstrogène dans le sang. »L’œstrogène est une hormone indispensable à la femme. Elle évite une atrophie de la muqueuse vaginale et sa sécheresse. C’est généralement ce que l’on remarque chez les femmes ménopausées qui sécrètent moins d’œstrogène et qui ont par conséquent ont davantage de soucis à ce niveau-là.

Sexualité & Vagin

« Lors de l’acte sexuel, le vagin possède la faculté magique de s’allonger de 50% (!!!) et de s’élargir aussi, jusqu’à 10 cm de large. Une capacité et une souplesse qui ne doivent rien au hasard : en cas de grossesse et d’accouchement, la tête du bébé doit pouvoir passer et cette tête mesure environ 10 cm elle aussi !Le vagin contient 8000 nerfs : c’est 2 fois plus que le pénis. La vulve protège cette zone fragile et les poils sont un rempart anatomique inestimable (attention à l’épilation intégrale !). « Le vagin est auto-nettoyant tandis que la vulve, elle ne l’est pas. D’où l’intérêt de se nettoyer soigneusement sa vulve avec un produit intime adapté mais en aucun cas pratiquer la douche vaginale sauf cas particulier.La plupart des contraceptifs sont défavorables au maintien d ‘une bonne santé vaginale. Ils ont tendance à la déséquilibrer, bien que ça ne soit pas non plus dramatique, mais néanmoins ce la peut perturber le microbiote vaginal. Excepté  » le préservatif masculin – une étude chinoise a montré que l’utilisation régulière du préservatif masculin augmenterait le nombre de lactobacilles et particulièrement le nombre de Lactobacillus crispatus (les « bons »), l’un des garants de la bonne santé vaginale. »Les probiotiques…une aide précieuse pour préserver un microbiote vaginal sainEn cas de déséquilibre du microbiote :   » Les probiotiques recouvrent la muqueuse d’un biofilm de bonnes bactéries, ce qui permet aux lactobacilles résidents de reprendre le pouvoir […] une dizaine jour après la fin du traitement, les lactobacilles importés auront disparu, remplacés par les lactobacilles résidents. Entre-temps, ils auront accompli leur mission.  »

Comment ça se passe lors d’une grossesse ?

 » Des études datant des années 2010 ont montré qu’en réalité le placenta et le liquide  dans lequel baigne le fœtus sont bel et bien porteurs d’un microbiote particulier. K. Aagaard a mis en évidence ces populations microscopiques dans différents placentas, avec des bestioles curieusement proches de celles de la bouche […] il existe donc un lien direct entre les perturbation du microbiote buccal de la mère et le microbiote placentaire. « D’où la nécessité, pour une femme enceinte ou qui envisage de tomber enceinte d’avoir une bouche saine et faire un bilan complet chez le dentiste régulière pour éviter tout risque. Il faut savoir qu’un déséquilibre du microbiote buccal peut déclencher un accouchement prématurément. Prendre soin de sa bouche est vraiment très important de manière quotidienne mais encore plus lors d’une grossesse. » A la naissance, l’enfant possède déjà quelques colonies bactériennes, réparties uniformément dans tout le corps, c’est son « équipement de base ». Le vagin, c’est la voie royale pour un accouchement. Au moment du passage vers la sortie, lé bébé inhale et avale un certain nombre de microbes maternels, issus du vagin, de la peau de la vulve, voire du rectum. L’enfant récolte donc rapidement les « bons microbes » (surtout les lactobacilles) dont il a besoin pour développer ses défenses immunitaires. «  »La femme enceinte est un temple […] le bébé était la réunion de deux patrimoines génétiques, chaque parent fournissant ses chromosomes à part égales. C’est l’épigénétique : tous les facteurs de l’environnement viennent s’ajouter à la génétique. Ces facteurs stimulent ou répriment l’expression de certains gènes. Ils vont donc moduler le patrimoine génétique transmis par les parents. On découvre à présent que les différents microbiotes maternels jouent un rôle déterminant supplémentaire […] sur son fonctionnement métabolique voire psychique à venir. Ainsi, une mère dont la flore est gravement déséquilibrée peut transmettre ce même déséquilibre à son bébé, avec des conséquences potentielles comme une déficit de l’immunité de l’enfant, et des maladies comme le diabète, l’obésité voire l’autisme. « Ce n’est pas pour vous affoler que je vous transmet cela mais, au contraire pour vous informer de l’impact possible que ça peut avoir sur votre enfant. Il faut être conscient que notre façon de nous alimenter, notre manière de vivre, de pratiquer ou pas une activité physique régulière a des répercussions sur le futur bébé. »Aux facteurs génétiques et environnementaux s’ajoutent donc désormais les facteurs microbiologiques. »

Et les hommes, ont-ils un microbiote intime ?

Et oui, ne les oublions pas ces messieurs !  » Les hommes aussi ont un microbiote sur leur pénis, mais beaucoup plus pauvre que celui des femmes. Il réunit une flore plus tranquille et plus classique, celle qui colonise la peau : des staphylocoques, des streptocoques…Les hommes non-circoncis hébergent davantage de bactéries anaérobies (se développent sans air) que les hommes circoncis (replis du prépuce).Voilà, cet article se termine ici, j’espère qu’il vous aura appris des choses et pourquoi pas donner envie d’aller chercher des informations plus poussées ! Le livre est vraiment très un rédigé et donne beaucoup de conseils, je vous le recommande vivement ! Ne vous inquiétez pas je ne vous ai pas tout dit dans cet écrit ça vaut le coup de se le procurer 😉

Microbiote vaginal
Microbiote vaginal – la révolution rose du Dr Jean-Marc Bohbot – 17,90 euros

Je vous souhaite une belle journée d’été, et à bientôt pour un prochain article qui promet d’être conséquent niveau information !Loue

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s