Les différents moyens de contraception

On se retrouve aujourd’hui pour parler contraceptions féminines & masculines. Dans cet article, j’aimerai faire un point sur les méthodes de contraceptions fiables, qu’elles soient hormonales, mécaniques ou physiologiques.

Pour cela, je vais aborder différents moyens de contraception aussi bien féminins que masculins.

Méthodes oestro-progestatives

Ces contraceptifs sont composés d’oestrogènes de synthèse et de progestérone de synthèse. Les oestrogènes de synthèse sont toujours les mêmes : Ethinylestradiol + un progestatif qui varie selon les générations de pilule.

A – PILULE CONTRACEPTIVE

La pilule oestropragestative est un contraceptif qui se prend par voie orale, chaque jour pendant 3 semaines. Ensuite, pendant 1 semaine on arrête de prendre les comprimés ; se produit alors une hémorragie de privation.

Sous pilule, les femmes n’ont pas leurs règles. Etant donné que la pilule met au « repos » les ovaires, ce n’est plus le vrai cycle qui fonctionne. Ce sont les hormones de synthèse qui copie le cycle. Donc quand on arrête les comprimés, on arrête la prise d’hormones de synthèse. La pilule crée un effet cyclique mais tout cela est bien évidemment artificiel.

Indice de Pearl (fiabilité du contraceptif) : Utilisation optimale : 0.3% – Utilisation réelle : 8%.

pilulecontraceptives

B – PATCH CONTRACEPTIF

La prise d’hormones se fait par voie transdermique (la peau). En France, il n’y a qu’un seul patch de commercialisé : EVRA. Ce patch fait 4.5 cm de de côté (carré). On peut le coller n’importe où – sauf sur la poitrine (pour les risques de cancer du sein).

Le patch doit se renouveler chaque semaine pendant 3 semaines – 1 semaine d’arrêt pour provoquer l’hémorragie de privation. Le patch ne doit pas être retiré plus de 24h sinon il peut y avoir un risque de grossesse pendant 7 jours ( donc se protéger pendant cette période, si ça arrive).

3 patchs coûte 15 euros, ne sont pas remboursés, et doivent être prescrit sur ordonnance médicale.

Indice de Pearl : Utilisation optimale : 0.3% – Utilisation réelle : 8%

evra-patch-.jpg

C – ANNEAU VAGINAL

Il s’agit d’un anneau souple, transparent, de 54 mm de diamètre. Il se place au fond du vagin (autour du col de l’utérus) le 1er jour du cycle et se garde 3 semaines. L’anneau NUVARING est le seul commercialisé en France.

Normalement, la femme ne doit pas le sentir – en revanche il peut être perçu lors des rapports sexuels. Si l’anneau est en dehors du vagin plus de 3h (excepté la 4ème semaine du cyle artificiel), il y a un risque de grossesse pendant 7 jours. L’anneau coûte 15 euros et n’est pas remboursé. 

Ce dispositif n’est pas recommandé si vous avez : un prolapsus du col – un cystocèle – un rectocèle – une constipation chronique.

Indice de Pearl : Utilisation optimale : 0.64% – Utilisation réelle : 0.96%

anneau_vaginal

Conséquences des oestro-progestatifs sur le fonctionnement du corps

Ils créent une perturbation hépatique, notamment dans son rôle métabolique (fabrication des facteurs de coagulation). Le foie, étant l’organe qui traite les médicaments, est alors surchargé. Il y a une augmentation par 4 à 5 des risques thrombo-emboliques.

  • métrorragie (saignements importants en dehors de la période des règles)
  • hypertension artérielle
  • tumeurs au foie
  • kystes ovariens
  • lithiases (cailoux qui pouvant se former à différents endroits) , cholécystite infection de vésicule biliaire), mastodynie.
  • insulino-résistance comme le diabète de type 1 ou 2
  • augmentation du cholestérol
  • prise de poids
  • migraine
  • instabilité émotionnelle et perte de libido

Méthodes progestatives

Ces contraceptifs sont composés seulement de progestatif de synthèse. Ils provoquent souvent des spottings = petite perte de sang.

Le progestatif empêche la croissance de l’endomètre, épaissit la glaire cervicale et inhibe l’ovulation.

Contre-indications alimentaires : argile, charbon actif bio, millepertuis, réglisse – pris en interne, ils peuvent annuler l’effet contraceptif des progestatifs.

1. La pilule

Les pilules microdosées continues : prise orale

A – 75 µg de désosgestrel                                     B – 30 µg de lévonorgestrel (remboursée)

97%                                            Inhibition de l’ovulation                      50%

0.52%                                          Indice de Pearl (U.optimale)                1%

12 euros la plaquette                              Prix                                         1 à 2 euros le plaquette

Attention, un écart de prise de 3h ne garantit plus la même efficacité.

Contre-indications : cancer du sein, pathologies hépatiques, troubles cardiovasculaires, femme allaitante.

2. Les contraceptions d’urgence – la pilule du lendemain ou surlendemain

A – Norvelo (et ses génériques)                                 B – Ellaone (« surlendemain »)

72h après le rapport sexuel            Efficacité                           120h (5jours)

95% pris dans les 24h                                      Entre 0 et 72h, le taux de grossesse est de 1.5%

8 euros – remboursée à 65%              Prix                   6 euros – non remboursée

norlevo

3. Progestatif injectable

Depo-provera au médroxyprogestérone (le produit) : 1 injection de 150 mg tous les 3 mois par voie intramusculaire profonde. Ce dispositif est prescrit pour les femmes ayant une sensibilité aux oestrogènes de synthèse ou des risques vasculaires importants.

Prix : entre 3 et 4 euros (sans compter l’injection par un professionnel) – remboursé à 65%.

Indice de Pearl : Utilisation optimale : 0.3% – Utilisation réelle : 3%

Inconvénients :

  • diminution significative de la densité minérale osseuse (rachis/hanches) qui n’est pas complètement réversible.
  • retour à la fertilité est long, parfois difficile (entre 3 à 12 mois).
  •  prise de poids, aménorrhée totale ou partielle, troubles digestifs, réactions allergiques , migraines.

Contre-indications : 

  • antécédents thromboemboliques
  • hypertension artérielle
  • diabète, obésité, cancers hormo-dépendants
  • pathologies hépatiques

injectable

4. Implant

Nexplanon est un petit bâtonnet en plastique, flexible et non biodégradable de 4 cm de long. Sa durée d’efficacité est de 3 ans (le dosage hormonal diminue progressivement de jour en jour). L’implant peut migrer surtout s’il a été placé trop profondément.

Prix : environ 100 euros (sans la pause) remboursé à 65%

Indice de Pearl : Utilisation optimale 0.05% – Utilisation réelle 0.1%

nexplanon_3

5. DIU progestatif ( stérilet)

  1. Mirena : 52mg dure 5 ans – 110 euros (hors pause) remboursé à 65%. Indice de Pearl : 0.1%
  2. Jaydess : 13.5mg dure 3 ans – 100 euros (hors pause) remboursé à 65%. Indice de Pearl : 0.33 à 0.41 %

Ils ont la forme classique d’un DIU mais ils n’ont pas de cuivre sur leur armature. Ils contiennent du lévonorgestrel dans un réservoir.

DIU

Conséquences des progestatifs sur le corps

Il existe une perturbation du métabolisme glucidique avec une augmentation de la glycémie et de l’insulinémie. Il y a également un bouleversement lipidique avec une diminution des HDL. Ils peuvent provoquer des irrégularités de saignements.

Les progestatifs injectables : ostéopénie (diminution de la masse osseuse) qui n’est souvent pas réversible, avec un retour à la fertilité difficile.

Les risques sont le cancer du sein et des accidents cardio-vasculaires.

Contraception mécanique : DIU cuivre

Le stérilet en cuivre ne sécrète pas d’hormones mais, étant disposé au centre de l’utérus, c’est un corps étranger pour l’organisme. Il se crée alors tout autour de l’inflammation, car le corps souhaite le rejeter. C’est grâce à cette action d’inflammation constante que fonctionne l’aspect contraceptif. Comme il y a de l’inflammation, l’endomètre ne se densifie pas bien. Cependant, l’ovulation se produit – hors comme l’utérus est inflammé, l’oeuf n’arrive pas à s’accrocher sur la muqueuse, il est alors évacué.

Toutefois, il arrive que l’œuf tienne et que se développe alors une grossesse. Souvent l’enfant naît avec le stérilet au sommet du crâne. 

Le stérilet en cuivre, de par son action inflammatoire, peut créer des règles abondantes et douloureuses.

Indice de Pearl : 0.6% en théorie et 0.8% en pratique

Les contraceptions naturelles

A – Celles à éviter

  • Les spermicides naturels – pas d’études scientifiques à ce jour
  • La cape cervicale, c’est une petite coupe en silicone, étroite et haute destinée à recouvrir le col utérin. Elle peut s’utiliser seulement chez les femmes ayant un col long & cylindrique. L’indice de Pearl : 8% = taux de fiabilité insuffisant.
  • Le coït interrompu (le retrait), c’est l’équivalent de la roulette russe. Son indice de Pearl est 4%  mais dans son emploi quotidien il se révèle être de 27% !!!
  • La méthode Ogino-Knaus aussi appelée « méthode du calendrier » ou « méthode du rythme ». Indice de Pearl : 9% mais dans son emploi habituel 25% !
  • La régulation des naissances avec la cosmobiologie. La cosmobiologie est une science qui étudie l’influence des rayons cosmiques sur les systèmes biologiques. Les découvertes qu’on fait les créateurs de cette méthode ce sont révélées êtres fausses ou infondées.
  • Les plantes, il n’existe pas de plantes contraceptives à proprement parlé mais plutôt des plantes abortives. C’est-à-dire qu’elles déclenchent les règles, elles favorisent l’arrivée des règles – elles pourraient alors provoquer dans ce sens un avortement « naturel ». Toutefois, je tiens à vous mettre en garde car les dosages sont peu communiqués sur la question et il se révèlerait dangereux de faire du « à peu près » avec ces plantes toxiques à certains dosages.

B – Celles qui sont fiables

  1. La MAMA – méthode d’allaitement maternel et d’aménorrhée. Cette méthode appliquée sous certaines conditions garantirait 98% d’efficacité.  Cette méthode s’appuie sur les 3 règles de 6 : moins de 6 mois – au moins 6 fois/jour – pas plus de 6h de pause la nuit ou 4h la journée. La MAMA se base sur le fait qu’une mère puisse être infertile jusqu’au 6 mois de son bébé ou du moins jusqu’à son retour de couches.

La MAMA : une méthode contraception

    2. Le diaphragme, c’est la contraception barrière la plus efficace. Il obstrue le col utérin, il faut ajouter à cela un spermicide. Il existe plusieurs tailles et c’est auprès d’une sage-femme ou à d’un gynécologue qu’il faut évaluer la taille adéquate.

Indice de Pearl : Utilisation optimale 6% – Utilisation réelle 16%

Attention, selon d’autres études, il aurait la même fiabilité que le préservatif, le tout étant de bien le placer.

diaphragm

Les méthodes de régulation des naissances basées sur les périodes infertiles de la femme

Ces méthodes ne sont pas tout à fait une contraception car il n’y a aucun empêchement de conception. On cible les rapports sexuels lors des phases infertiles (ou on se protège autrement !)

A) Méthode d’Ovulation Billings (MOB) – analyse de la glaire cervicale –

Indice de Pearl : U.O 3% – U.R 22.5%

B) Méthode calculo-thermique – prend en compte la température corporelle de la femme. Cette technique est beaucoup reprise par des programmes informatiques, avec des minis-ordinateurs comme le Cyclotest 2 Plus et le Lady Comp

Autre appareil : le Clearblue (mini-ordinateur), il calcule les jours d’infertilité en se basant sur les taux de LH et d’oestrogènes présents dans les urines. Il y a 8 tests urinaires à faire par cycle. Les cycles doivent être compris entre 23 et 35 jours. Indice de Pearl : 6%

C) La symptothermie – est une méthode qui prend en compte la température corporelle, l’analyse de la glaire cervicale et/ou l’observation du col de l’utérus. Je vous en parle dans ces articles : Je me lance dans la symptothermie – Bilan de 8 mois de pratique

Les méthodes contraceptives masculines (en test)

L’objectif de ces méthodes est d’obtenir une azoospermie ou une oligospermie (< 3 millions de spermatozoïdes par ml). Pour cela, il faut empêcher la spermatogénèse : les hormones importantes sont : LH, FSH et testostérone.

  1. administrer des androgènes de synthèse + de la testostérone
  2. administrer des antagonistes à la GnRH (inhibent la sécrétion de LH & FSH) + de la testostérone
  3. administrer des progestatifs (la progestérone est avant tout une hormone féminine antigonadotrope) + des androgènes

Contraception masculine thermique (datant des années 70)

Le remonte couille toulousain

Ce sont des slips qui remontent les testicules près du corps  – la température des organes augmente et la spermatogénèse est altérée. Grâce à ces slips réalisés leurs créateurs eux-mêmes, les testicules sont maintenues manuellement près du corps pendant minimum 15h.

Au bout de 3 mois d’utilisation, il y a une nette diminution de spermatozoïdes : <1 millions/ml. Il faut ensuite faire des spermogrammes tous les mois pendant les 6 premiers mois.

Lien pour plus d’informations

  • Ne convient pas à tous les hommes et il n’y a pas d’études scientifiques sur le sujet.

Les méthodes de contraceptions définitives

La ligature des trompes – légalisée depuis 2001, tous les gynécologues ne la pratique pas.

La méthode ESSURE – mettre une ressort au début de la trompe utérine au bout de 3 mois se crée un fibrome tout autour.

La vasectomie – couper les canaux déférents

VASAGEL – ajouter du gel dans les canaux déférents ce qui va bloquer le passage aux gamètes masculins.

La danse contraceptive

J’ai moi-même appris le programme de ces mouvements abortifs avec Marie-Pénélope Pérès en Août 2018. Ces mouvements de danses contraceptives ont été mis au point par Aviva Steiner, une gymnaste hongroise et sont reconnus par l’OMS. Ils permettent de faire circuler les fluides dans le petit bassin souvent congestionné. Ces danses ont plein d’autres bienfaits que je vous invite à découvrir dans cet article si cela vous intrigue : ici

 J’espère que cet article pourra vous éclairer, 

Loue

Mes sources :  La naturopathie au service des contraceptions de Sarah Mathieu

La naturopathie au service des contraceptions

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s